Vincent Bolloré assiège Lagardère

Aucun suspense. A en croire les familiers du dossier, le rachat par Vivendi du groupe français Lagardère (propriétaire des éditions Hachette et de plusieurs médias dont Paris Match, la radio Europe 1 et Le Journal du Dimanche) est déjà acquis.

A lire aussi: Arnaud Lagardère, un patron de la France d’avant

Déjà actionnaire à 27%, Vivendi – contrôlé par le milliardaire Vincent Bolloré – a lancé mercredi une offre publique d’achat (OPA) sur les 18% d’actions possédées par Amber, un fonds d’investissement résolument opposé à la gestion de l’actuel patron, Arnaud Lagardère. Ce dernier, contesté depuis plusieurs années pour son train de vie fastueux et ses investissements malencontreux dans le secteur sportif, avait perdu en juin 2021 la «commandite» qui lui permettait de conserver les rênes de l’entreprise fondée en 1992 par son père, Jean Luc Lagardère (décédé en mars 2003), l’un des patriarches du capitalisme hexagonal, industriel de la défense (Matra) et patron de presse. Il n’est donc plus en mesure de résister à l’assaut de Vincent Bolloré. D’autant que l’autre milliardaire impliqué, Bernard Arnault, a décidé en septembre de lui laisser le champ libre en revendant ses propres actions.

monchange.ch