Vaudoise Assurances en forme au premier semestre

Le groupe Vaudoise Assurances a bouclé les six premiers mois de l’année sur un bénéfice net consolidé de 74,0 millions de francs, à la faveur notamment d’une baisse de la sinistralité dans la plupart des branches. La croissance du chiffre d’affaires, qui frôle les 800 millions, a été dopée par la mise sur le marché d’une nouvelle tranche de 25 millions d’un produit d’assurance vie.

«Le très bon résultat de ce premier semestre nous conforte dans la poursuite de notre stratégie mutualiste», s’est félicité mercredi Philippe Hebeisen, patron de l’assureur lausannois, cité dans un communiqué.

Les recettes semestrielles ont crû de 7,9% à 799 millions de francs. Dans le secteur non-vie, les primes émises ont progressé de 3,8%. En Suisse alémanique, la hausse a été de 7,0%.

Hors dotation aux provisions de fluctuation, la sinistralité des branches d’assurances accidents, maladie et responsabilité civile a diminué, précise la Vaudoise. Du coup, le ratio combiné – rapport entre les primes encaissées et les dédommagements versés – s’est amélioré de 6,2 points de pourcentage sur un an, à 90,6%.

La compagnie a par ailleurs vu l’encaissement s’envoler de près de deux tiers ( 61,6%) à 63 millions de francs dans ses activités d’assurance vie. Elle explique cette performance par le succès de RythmoInvest, un nouveau produit à primes périodiques lié à des fonds de placement, et de la nouvelle tranche de 25 millions de TrendValor, lancée en mars dernier.

Au bilan, les fonds propres de la Vaudoise s’élevaient fin juin à 1,73 milliard de francs, en légère baisse (-0,1%) par rapport au bouclement de l’exercice précédent.

Forte de ces résultats, la direction du groupe table pour l’ensemble de l’exercice sur un résultat «au niveau de l’année précédente», sauf évolution adverse des marchés financiers et de la sinistralité. (ats/nxp)

monchange.ch