Une semaine dans la Silicon Valley: de la montée en gamme d’Airbnb aux satellites internet de SpaceX

■ Airbnb lance des offres haut de gamme

Pour attirer de nouveaux clients, notamment les voyageurs d’affaires, Airbnb monte en gamme. Jeudi, la plateforme de location de courte durée a dévoilé une nouvelle offre, baptisée Plus, proposant des logements préalablement contrôlés par ses équipes afin de s’assurer de leur qualité et de leur confort. 2000 annonces sont déjà disponibles dans 13 villes. Airbnb espère offrir 75 000 annonces vérifiées dans 50 villes avant la fin de l’année. La société va également lancer, au printemps, des logements de luxe. Et elle souhaite mieux organiser ses annonces pour mettre en avant la richesse de son offre.

Lire à ce propos: Airbnb monte en gamme

■ SpaceX lance ses premiers satellites internet

SpaceX pose les jalons de son futur réseau internet par satellite. Jeudi, la société spatiale d’Elon Musk a mis sur orbite deux mini-satellites devant lui permettre de tester une technologie capable de fournir une connexion à Internet ultra-rapide partout dans le monde. A terme, elle ambitionne de déployer une constellation 12 000 appareils à basse altitude. Mais le projet a pris du retard: sa concrétisation ne devrait pas intervenir avant 2020. Dans un document interne rédigé en 2015, la société misait sur 40 millions d’abonnées en 2025. Un moyen de financer son projet de colonisation de Mars.

■ Twitter s’attaque aux «bots»

Twitter prend des mesures contre les bots, ces petits programmes informatiques capables de publier automatiquement des messages. Mercredi, la plateforme a mis à jour ses conditions d’utilisation et supprimé de nombreux comptes. Elle n’a cependant pas précisé l’ampleur de cette purge. Les bots représentent un problème important pour Twitter, car ils sont au cœur des campagnes d’influence, dont certaines sont menées par la Russie pour influencer la vie politique américaine en propageant de fausses informations. Cette semaine, des milliers de messages avaient ainsi été publiés par ces robots après la tuerie dans un lycée de Floride.

Lire: Contre la propagande, Twitter renforce sa lutte contre les «bots»

■ Uber lance un service encore moins cher

Uber veut encore casser les prix de son service. Mercredi, la société de voitures avec chauffeur a lancé un nouveau service dans neuf villes américaines. Baptisé Express Pool, il se distingue de l’offre actuelle en demandant aux passagers de rejoindre un point de ramassage lorsque le trajet est partagé entre plusieurs personnes. L’objectif est de limiter les détours pour récupérer puis déposer l’ensemble des passagers. Cela doit permettre de gagner du temps et donc de réduire le prix. Uber promet ainsi des tarifs jusqu’à 50% moins chers que son offre Pool (trajet partagé), déjà moins chère que son service traditionnel.

■ Qualcomm augmente son offre sur NXP

Pour se protéger de l’offre hostile de rachat déposée par son concurrent Broadcom, Qualcomm a relevé sa propre offre de rachat sur le groupe néerlandais NXP. Le fabricant américain de puces électroniques propose désormais 44 milliards de dollars pour mener cette acquisition, contre 38,5 milliards précédemment. Son objectif est double: convaincre les actionnaires de sa cible et se rendre moins attractif pour Broadcom. Celui-ci proposait 121 milliards de dollars, une proposition rejetée par Qualcomm. Mais il vient de baisser son offre de 4 milliards.


  • Du procès entre Uber et Google au lancement réussi de Falcon Heavy
  • Des failles de sécurité chez Intel aux contretemps industriels de Tesla
  • Des excuses d’Apple à l’entrée de Softbank dans le capital d’Uber

monchange.ch
Send money abroad