Une semaine dans la Silicon Valley: de la class action contre Uber à l’enquête criminelle contre Theranos

Uber va verser 100 millions de dollars à ses chauffeurs

Cible d’une class action (recours en nom collectif), Uber a accepté de verser 100 millions de dollars à 385 000 chauffeurs en Californie et au Massachusetts. En échange, la société américaine de transport urbain n’aura pas à salarier ses conducteurs, une hypothèse qui aurait remis en cause l’ensemble de son modèle économique. Ces derniers resteront donc des travailleurs indépendants, rémunérés selon le nombre de trajets effectués, et ne bénéficiant d’aucun avantage social (retraite, assurance santé…). Uber a par ailleurs accepté de ne plus suspendre les chauffeurs qui refusent trop souvent des courses.

Lire aussi: Uber va payer jusqu’à 100 millions de dollars pour clore des recours collectifs de ses chauffeurs

Intel licencie 12 000 personnes

Face au déclin des ventes d’ordinateurs, Intel va mener le plus important plan social de son histoire. Le premier fabricant mondial de semi-conducteurs va supprimer 12.000 emplois, soit 11% de ses effectifs. «Il est temps d’effectuer notre transition», justifie Brian Krzanich, son directeur général. Les microprocesseurs et autres composantes pour ordinateurs représentent encore près de 60% du chiffre d’affaires et des profits d’Intel. Mais le marché du PC s’effondre: au premier trimestre, il est tombé à son plus niveau depuis 2007. Pour se redresser, le groupe de Santa Clara mise sur le cloud computing et l’Internet des objets.

Lire aussi: Intel va supprimer 12 000 postes pour accélérer sa mutation

Décès de Bill Campbell, le «coach» de la Silicon Valley

Il avait conseillé Steve Jobs, Larry Page ou encore Jeff Bezos. A 75 ans, Bill Campbell est décédé des suites d’un cancer. «C’est peut-être la personne qui a eu le plus d’impact sur la Silicon Valley», assure l’investisseur Bill Gurley. Ancien entraîneur de football américain, Bill Campbell a notamment joué un rôle primordial chez Apple et Google. «Sans son influence, Google serait aujourd’hui une entreprise bien différente. J’imagine que cela vaut aussi pour Apple», explique Eric Schmidt, président du moteur de recherche et ancien administrateur du groupe à la pomme.

Verizon, favori désigné pour racheter Yahoo

Les candidats au rachat de Yahoo ont déposé leur offre préliminaire. Verizon, le premier opérateur mobile aux Etats-Unis, fait office de favori pour reprendre le portail Internet californien. Plusieurs fonds d’investissements lui feront concurrence. Les noms de TTP, KKR et Bain Capital sont évoqués dans la presse américaine. Yahoo réclamerait jusqu’à 10 milliards de dollars pour céder ses activités Web, qui continuent de décliner. En marge des résultats trimestriels, Marissa Mayer, sa directrice générale, n’a pas souhaité fournir d’indication supplémentaire sur le processus de vente.

Lire aussi: Le dépeçage de Yahoo! semble désormais imminent

Enquête criminelle contre Theranos

L’étau se resserre autour de Theranos. La start-up, qui promet de révolutionner les analyses de sang, fait désormais face à une enquête criminelle. Elle est soupçonnée d’avoir trompé les investisseurs sur sa technologie. Par ailleurs, les autorités sanitaires auraient recommandé de bannir Elizabeth Holmes, sa jeune fondatrice et directrice générale, pendant deux ans en raison de nombreux manquements. Ces derniers mois, les soupçons grandissent sur l’efficacité des analystes effectuées par Theranos, dont la valorisation s’élève à 9 milliards de dollars.

Lire également: Theranos menacé de fermeture par les autorités américaines