Une PME vaudoise célébrée hier à l’EPFL

Pour la seconde édition successive, le canton de Vaud s’est distingué lors du Prix SVC Suisse romande 2018. Parmi les six finalistes sélectionnés suite à l’examen de quelque 80 entreprises, cinq sont effectivement basés sur Vaud et la dernière à Genève.

Créatrice de logiciels spécialisés dans la gestion des ressources humaines, la société nyonnaise beqom SA prenait la tête de ce concours et voyait ses activités saluées devant plus de 1000 invités confortablement installés dans les sièges de la salle principale du Swiss Tech Convention Center à l’EPFL.

Employant quelque 150 salariés (dont une cinquantaine sur Nyon), cette PME développe et commercialise ses logiciels pour des multinationales basées aux quatre coins de l’Europe ainsi qu’aux États-Unis. Parmi ses clients, elle compte des géants tels que Microsoft, ExxonMobil, Mercedes Benz, Vodafone, Pepsico ou encore Swisscom pour la Suisse. En tout, trois millions de consommateurs utilisent aujourd’hui ses logiciels.

Son existence remonte à 2009 lorsque Fabio Ronga s’associe avec des anciens collègues d’une première société qu’il avait cofondée aux États-Unis: OutlookSoft. Relativement, méconnue, cette tentative entrepreneuriale s’était pourtant soldée par un succès, puisqu’en 2007 l’éditeur allemand SAP la rachetait pour plusieurs centaines de millions de francs.

Deux autres sociétés vaudoises sur le podium

Deux autres entreprises vaudoises se placent en deuxième et troisième place du podium. Le concepteur lausannois de drones Flyability, devenu en quatre ans une PME de 70 employés, remporte donc le second prix.

Quant au troisième lauréat, il s’agit de Fondarex SA. Basée à St-Légier, cette entreprise active depuis 1946 est à l’origine d’une technologie de fonderie sous pression, dont l’avantage est d’être adaptée à la production en grandes séries de pièces à géométrie complexe. Exportant dans 50 pays, elle fait notamment affaire avec les plus grands constructeurs automobiles (Lamborghini, Audi, BMW, Tesla).

Parmi les trois derniers qui arrivent ex æquo en quatrième place, la société Loyco offre un peu de visibilité au monde entrepreneurial genevois. Fondée en 2013, cette dernière propose un service de support et de sous-traitance administrative. Comptant 94 collaborateurs, la société genevoise s’illustre également sur son fonctionnement puisqu’elle a mis en place un système de management participatif, soit sans fonctions hiérarchiques. (TDG)

monchange.ch