«Un échec fondamental» de la gestion et des contrôles: Credit Suisse rend son examen du fiasco Archegos

Pas d’activités frauduleuses ou illégales. Pas de «mauvaise intention». Mais «une inefficacité dans la gestion des risques», considère le communiqué de presse de Credit Suisse, à propos de l’enquête qu’elle a mandatée pour comprendre ce qui s’est passé avec le fiasco Archegos qui lui a coûté 5 milliards de francs.

Dans son rapport de 170 pages rendu public ce jeudi, le cabinet d’avocats américain, Paul, Weiss, Rifkind, Wharton & Garrison, est pourtant bien plus direct: les pertes massives de Credit Suisse à la suite de l’implosion de son client en mars dernier sont le résultat d’un «échec fondamental de la gestion et des contrôles dans la banque d’investissement de Credit Suisse, et plus spécifiquement, dans son service Prime business».

monchange.ch