UBS, qui a dénoncé deux ententes sur les monnaies, échappe à une amende

UBS s’en tire sans frais. Il y a près de six ans, l’établissement dénonçait auprès de la Commission européenne deux ententes entre courtiers du marché des changes auxquelles elle participait. Jeudi, le régulateur annonçait avoir terminé son enquête et infligeait à cinq banques – les américaines Citigroup et JPMorgan, les britanniques Barclays et Royal Bank of Scotland et la japonaise MUFG – 1,07 milliard d’euros (1,21 milliard de francs) d’amende au total.

La banque suisse, elle, a «bénéficié d’une immunité totale pour avoir révélé l’existence des ententes, ce qui lui a permis d’éviter une amende d’un montant total de 285 millions d’euros environ», a précisé le communiqué. En fonction de leur degré de coopération, d’autres banques ont également eu des rabais.

monchange.ch