UBS autorise ses employés à voyager librement en Chine

UBS autorise ses employés à voyager librement en Chine et les activités dans l’Empire du Milieu suivent normalement leurs cours, a indiqué le groupe bancaire. La veille, plusieurs médias avaient fait écho de restrictions au voyage dans ce pays suite à l’arrestation d’une employée.

A ce propos: Une banquière d’UBS est retenue en Chine

«Nous permettons à l’ensemble de nos employés de voyager librement vers et au départ du pays, et l’activité suit son cours normal en Chine», a précisé UBS mardi dans une prise de position envoyée à AWP.

Une «solide franchise»

La banque aux trois clés a ajouté disposer «depuis 30 ans d’une solide franchise en Chine et demeurer pleinement engagée à développer davantage (ses) activités en Chine continentale». Interrogé en marge d’une conférence de presse à Zurich, un porte-parole d’UBS a refusé de commenter plus en détail le développement des activités dans le pays.

Le week-end dernier, le portail d’information Finews.ch avait rapporté qu’une employée d’UBS, basée à Singapour, avait été arrêtée à l’aéroport de Pékin pour avoir enfreint des règles sur les activités commerciales, interdisant la promotion et la vente en Chine de produits financiers transfrontaliers («offshore»).

A propos de ces questions bancaires en Chine: Des trucs et astuces pour échapper à la vigilance financière de Pékin

380 milliards sous gestion

Le groupe UBS dispose en Chine d’une licence bancaire complète et gère dans l’Empire du Milieu environ 380 milliards de dollars. Le numéro un bancaire helvétique est le premier gestionnaire de fortune en Chine, devant Citigroup, Credit Suisse, HSBC et Julius Bär, selon Reuters.

monchange.ch