Uber croit toujours en ses taxis volants

La multinationale californienne confirme sa volonté de faire voler des passagers en 2023. La ville australienne de Melbourne a été sélectionnée pour des tests. Et dans l’immédiat, un service de transport par hélicoptère est lancé à New York

Uber maintient le cap. C’est en 2023, soit d’ici moins de quatre ans, que sera lancé son service de taxi volant. Ce qui ressemblait à une plaisanterie ou à un fantasme il y a quelques mois encore va se concrétiser, a assuré cette semaine la multinationale américaine lors de la troisième édition de son sommet «Elevate», dédié aux transports du futur. Après une première édition en 2017 à Dallas, puis une deuxième à Los Angeles, ce sommet de deux jours s’est tenu à Washington. Pour une raison simple: Uber veut que les autorités de régulation lui délivrent rapidement des autorisations de voler.

Lire aussi: Pour Uber, les taxis volants seront une réalité en 2023

monchange.ch