TV: la gaffe de Samsung

On le sait bien désormais, qui dit objet connecté à internet dit objet à risque. Jouets électroniques, caméras de sécurité ou même voitures requièrent que leurs fabricants mettent régulièrement à jour leur système d’exploitation. Sinon, il existe une possibilité – encore très faible – que des failles soient exploitées par des pirates.

La semaine passée, Samsung a poussé cette logique à l’extrême. Via l’un de ses comptes Twitter officiels aux Etats-Unis, le fabricant a exhorté les propriétaires de ses téléviseurs connectés à… exécuter régulièrement un antivirus sur ces appareils. Le tweet – effacé depuis – était accompagné d’une marche à suivre compliquée pour faire tourner l’antivirus, afin d’éviter que le téléviseur ne soit attaqué par un logiciel malveillant.

Bien des questions

Comment exiger cela de la part de consommateurs qui ne sont souvent pas capables d’utiliser un simple antivirus sur leur ordinateur? Cette jolie maladresse de Samsung pose beaucoup de questions, auxquelles l’entreprise n’a pas encore répondu: mieux vaut-il déconnecter son téléviseur d’internet? Pourquoi Samsung ne se charge-t-il pas de la mise à jour et du nettoyage régulier de son système? Quoi qu’il en soit, la menace ne semble pas aiguë. Et la multinationale n’a, avec ce tweet, pas redoré l’image de téléviseurs connectés toujours très compliqués à utiliser.


  • Cible d’attaques sans précédent, Huawei commence à plier
  • WeChat, l’application chinoise qui ringardise déjà la libra de Facebook
  • Successeur du SMS, le RCS se fait toujours attendre en Suisse

monchange.ch