Toshiba confiant malgré la crise

Le géant japonais garde espoir en l’avenir, même s’il a enregistré une perte nette en raison de l’impact du Covid-19.

La firme japonaise est impactée par le Covid-19.

La firme japonaise est impactée par le Covid-19.

AFP

Le conglomérat industriel japonais Toshiba a publié vendredi une perte nette pour son exercice 2019/20, en raison de l’impact du Covid-19 sur son activité et de coûts de restructuration notamment, mais prévoit de revenir dans le vert en 2020/21.

Sa perte nette annuelle s’est élevée à 114,6 milliards de yens (1 milliard de francs), selon un communiqué.

Le contraste est total avec son bénéfice net record réalisé en 2018/19 (1127,9 milliards de yens), mais celui-ci provenait des gains exceptionnels liés à la cession de son activité de puces-mémoires Toshiba Memory (aujourd’hui Kioxia), dont il détient toujours 40% du capital.

Cette perte nette masque par ailleurs une forte amélioration de son bénéfice opérationnel, lequel a plus que triplé sur un an pour atteindre 130,5 milliards de yens en 2019/20 (plus d’un milliard de francs), grâce à des réductions de coûts.

Son chiffre d’affaires annuel a en revanche reculé de 8,2% à 3389,9 milliards de yens (plus de 30 milliards de francs), lesté par un déclin de ses recettes dans l’énergie, l’électroménager et ses solutions de stockage en particulier.

«La demande va rester faible»

Le groupe a aussi continué sa cure d’amaigrissement durant l’exercice écoulé, notamment en vendant au français Total son activité de gaz naturel liquéfié (LNG) aux Etats-Unis.

Pour son nouvel exercice démarré le 1er avril, Toshiba s’attend à un impact négatif de 90 milliards de yens sur son résultat opérationnel annuel, contre un impact du coronavirus de 20,3 milliards de yens en 2019/20).

«La demande va rester faible pendant au moins un an», prédit le groupe, qui ne s’attend cependant pas à des variations «extrêmes» des taux de change ni à un fort impact économique d’une potentielle deuxième vague du Covid-19.

Toshiba s’attend à une baisse de 6% de ses ventes annuelles, à 3180 milliards de yens, ainsi qu’à un déclin de 16% de son bénéfice opérationnel, à 110 milliards de yens. L’impact du coronavirus devrait être partiellement compensé par des gains d’efficacité liés à ses réformes structurelles.

Il espère par ailleurs générer un bénéfice annuel de 50 milliards de yens (400 millions d’euros) en 2020/21.

La Bourse de Tokyo appréciait l’optimisme du groupe: l’action Toshiba a accéléré après la publication des résultats et grimpait de 4,19% à 3230 yens après 07h.

(ATS/NXP)

monchange.ch