Swiss annule 100 vols et tout redevient normal

Prudence et performance! Telle est le défi que Swiss International Air Lines se trouve sur le point de réussir. Après avoir cloué au sol un tiers de sa flotte mardi, effectué une révision technique complète de 29 avions, la compagnie devrait reprendre toutes ses opérations normalement, dès jeudi matin. Si tout se passe comme prévu. Il en aura tout de même coûté l’annulation d’environ 100 vols, 70 mardi et 30 mercredi. Quelque 10’000 passagers en tout ont en outre été contrariés dans leurs projets, selon la direction du transporteur.

Souvenez-vous! Mardi matin, après le décollage du vol LX 359 de Swiss à London Heathrow Airport, un réacteur de ce CS300 a justifié une alerte et un atterrissage forcé sur l’aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle. Il s’agissait du troisième incident de ce type, en quatre mois, sur des C-Series fabriqués par l’avionneur canadien Bombardier. Appliquant promptement le principe de précaution, la filiale de Lufthansa a peu après décidé de bloquer au sol 29 avions: 20 CS300, accueillant jusqu’à 145 passagers, et 9 CS100 accueillant jusqu’à 125 voyageurs.

Cette mesure avait pour but d’effectuer une révision technique complète de tous ces aéronefs. Opération menée à une cadence impressionnante. Dans la nuit de mardi à mercredi, l’inspection de 17 des appareils en cause a déjà été effectuée. Ce sera encore 5 de plus cet après-midi. Sept autres seront donc examinés la nuit prochaine. La direction de Swiss s’engage en effet à reprendre toutes ses opérations normalement, jeudi matin.

Retour de la sérénité à Genève Aéroport

Les aéroports de Genève et Zurich retrouveront donc toute leur sérénité rapidement. Les réelles causes des problèmes rencontrés avec les réacteurs des 29 C-Series ne seront certes pas confirmées aussi rapidement. Même si Swiss mène ses investigations en coopération étroite avec l’avionneur Airbus Canada, acquéreur d’une partie de Bombardier en juin 2018, et le motoriste états-unien Pratt & Whitney, fabricant des réacteurs trop souvent défectueux sur les C-Series de Swiss.

monchange.ch