Swatch Group: salaire en hausse pour Nick Hayek

Nick Hayek, le président de la direction de Swatch Group, a touché une rémunération de 7,26 millions de francs en 2018, soit près de 300’000 de plus qu’en 2017. Cette augmentation ne constitue pas une surprise eu égard à la forte croissance – bien que ralentie en fin d’année – et à la hausse du bénéfice du groupe horloger biennois sur l’exercice écoulé.

Le rapport annuel publié jeudi par Swatch Group révèle que le salaire du patron se compose d’une rétribution de base de 1,5 million de francs, d’un bonus de 3,1 millions et d’options d’une valeur de plus de 2 millions. M. Hayek a en outre reçu 168’000 francs pour son mandat d’administrateur.

Sa soeur Nayla, qui préside l’organe de surveillance, a touché une rémunération de 4,65 millions de francs, contre 4,38 millions en 2017. Les membres de la direction se sont partagé au total 37,2 millions, contre 33,5 douze mois plus tôt.

L’année 2019 a bien démarré

Le cru 2018 avait bien débuté pour le groupe, qui a vu cependant ses affaires se tasser nettement en fin d’année. Le chiffre d’affaires annuel s’est étoffé, comme annoncé le 31 janvier, de 6,1% à 8,48 milliards, le résultat opérationnel de 15% à 1,15 milliard et le résultat net de près de 15% à 867 millions. Malgré ces très bons résultats, le titre avait chuté de 6% en Bourse lors de l’annonce.

Les détenteurs de l’action au porteur se voient proposer pour 2018 un dividende de 8 francs (+50 centimes) et ceux de l’action nominative, une rémunération de 1,60 francs par titre (+10 centimes). L’année 2019 a bien démarré, a précisé Nick Hayek. (ats/nxp)

monchange.ch