Swatch Group nettoie son réseau de vente

Il y a bien sûr les heurts politiques et les protestations à Hongkong, qui ont pesé sur les résultats semestriels de Swatch Group. Dans un communiqué, mercredi, le groupe évoque une «baisse à deux chiffres» de ses ventes dans l’ancienne colonie britannique qui est aussi, accessoirement, le premier débouché pour l’horlogerie suisse. Cette porte vers l’Asie horlogère, haut lieu de consommation des Chinois continentaux, représente à elle seule quelque 14% des exportations de montres suisses.

Mais si le chiffre d’affaires de Swatch Group s’affiche en recul de 4,4% par rapport à fin juin 2018, c’est aussi pour une raison plus particulière. Le numéro un mondial de l’horlogerie annonce s’être lancé dans un grand nettoyage de son réseau de distribution. Il a mené «une politique intransigeante vis-à-vis des acteurs du marché gris, avant tout en Europe, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en Amérique du Sud». 

monchange.ch