Sunrise fait mieux que prévu en 2019

L’opérateur de télécommunications Sunrise a vu son bénéfice net élagué de près de moitié l’an dernier à 56 millions de francs, mais l’impact de l’échec sa tentative de rapprochement avec le câblo-opérateur diversifié UPC s’est avéré moindre qu’attendu. Le conseil d’administration proposera aux actionnaires un dividende amélioré de 20 centimes à 4,40 francs.

Sur le plan opérationnel, la modeste poussée de croissance d’un demi-point de pourcentage n’a pas empêché le groupe zurichois d’étoffer son excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté de plus de 11% à 668 millions de francs. Le chiffre d’affaires s’est, lui, établi à 1,89 milliard de francs, détaille le compte-rendu annuel diffusé jeudi.

Les analystes consultés par AWP plafonnaient les recettes à 1,87 milliard. L’Ebitda ajusté ne devait pas dépasser 666 millions et le bénéfice net était en moyenne attendu à 32 millions. Les observateurs avaient vu tout juste pour la rémunération des actionnaires.

La direction reconduit sa feuille de route pour l’exercice en cours, comprenant des revenus de 1,875 à 1,915 milliard de francs et un Ebitda ajusté de 675 à 690 millions. L’enveloppe dédiée au déploiement de la technologie 5G comprend 130 à 150 millions de francs.

Conditionné à la concrétisation de ces ambitions, le dividende au titre de 2020 devrait s’établir entre 4,55 et 4,65 francs par action. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 07h27

monchange.ch