Suisse: Le président de Credit Suisse Urs Rohner officialise son départ

Le Zurichois qui, d’après certains observateurs, s’était tiré du mauvais pas du scandale des filatures, «trop facilement», doit remettre son mandat de présidence après près de 10 ans.

Urs Rohner.

Urs Rohner.

KEYSTONE

Une page va se tourner chez Credit Suisse lors de l’assemblée générale de 2021. Le président Urs Rohner, frappé par la limite de mandats, ne se représentera pas. La grande banque a confirmé ce départ jeudi en marge de la publication des résultats au troisième trimestre.

Urs Rohner siège au conseil d’administration de la grande banque depuis 2009. Il a accédé à la présidence en 2011. Entre 2004 et 2009, il était membre de la direction générale, notamment en qualité de directeur opérationnel.

Scandale des filatures

Lors de la dernière assemblée ordinaire, le président de Credit Suisse s’est retrouvé au centre des critiques de certains actionnaires importants après le scandale des filatures, qui a causé le départ de l’ex-directeur général Tidjane Thiam en févier et la démission du directeur opérationnel Pierre-Olivier Bouée en 2019. Urs Rohner a malgré tout été réélu ce printemps pour un dernier mandat d’un an.

Le processus de succession est «bien engagé», rappelle Credit Suisse dans son communiqué, sans fournir davantage de détails.

Deux autres actionnaires tireront leur révérence lors de l’assemblée générale 2021, à savoir Joaquin Ribeiro et John Tiner. Le conseil d’administration proposera en remplacement les candidatures de deux femmes, Clare Brady, l’ancienne directrice de l’audit interne du Fonds monétaire international, et de Blythe Masters, ex-cadre de la banque américaine JP Morgan Chase.

ATS/NXP

monchange.ch