SIX a vu son bénéfice net fondre de 68%

Le chiffre d’affaires de SIX a pratiquement diminué de moitié après avoir franchi pour la première fois la barre du milliard de francs l’an passé. «A travers le partenariat stratégique avec Worldline, les revenus de SIX ont pratiquement réduit de moitié», indique la société dans un communiqué mercredi. En cause, la vente de son unité Payment Services à son concurrent français Worldline. Elle l’a cédé contre une participation de 27% dans l’entreprise hexagonale.

Apuré de cet effet, le produit d’exploitation a diminué de 3,6% à 551,7 millions de francs, selon le document. Le résultat d’exploitation (Ebitda) a lui chuté d’un tiers à 99,9 millions. Les investissements dans de nouveaux domaines et produits tout comme les coûts de régulation ont pesé.

L’Ebit s’est rétracté de plus de 42% à 58,8 millions.

Bénéfice en baisse de 68%

En conséquence, le bénéfice net a lui fondu de près de 68% à 32,4 millions. Le bénéfice par action a lui dégringolé à 1,70 franc contre 5,30 un an plus tôt.

La valeur de la participation de Worldwide a augmenté depuis la transaction du 14 mai 2018 à 3,5 milliards au 28 juin 2019, contre 2,5 milliards.

«Priorités absolues»

A propos de l’équivalence boursière, à laquelle l’Union européenne a mis fin, SIX, opérateur de la Bourse suisse, assure que «l’efficacité, l’ouverture des marchés et la sécurité juridique restent des priorités absolues». Des mesures éventuelles prises par le Conseil fédéral pourraient avoir un effet positif sur le résultat d’exploitation et le bénéfice au second semestre.

Le groupe zurichois affirme par ailleurs que plusieurs innovations et produits sont à un stade avancé de développement et devraient être accessibles aux clients d’ici la fin de l’année. (ats/nxp)

monchange.ch