Sandra Jean va quitter «Le Nouvelliste»

Sandra Jean va quitter son poste de directrice des rédactions du «Nouvelliste» à la fin de l’année. La quadragénaire compte explorer d’autres opportunités après cinq années à son poste.

En collaboration avec le rédacteur en chef Vincent Fragnière, Sandra Jean a positionné «Le Nouvelliste au coeur des débats qui animent le Valais», soulignent les Editions «Le Nouvelliste» mardi dans un communiqué.

Première femme à diriger les rédactions du titre valaisan, elle a travaillé sur l’ouverture du journal, le développement d’enquêtes et de nouvelles formes de contenus «avec des objectifs journalistiques d’exigence et d’indépendance». Eric Meizoz, éditeur du «Nouvelliste», salue son engagement.

Ancienne rédactrice en chef du «Matin»

Le communiqué précise que Vincent Fragnière poursuit ses missions en qualité de rédacteur en chef et qu’il jouera un rôle central dans la constitution de la nouvelle équipe de direction des rédactions des Editions «Le Nouvelliste». Eric Meizoz présentera dans les semaines à venir la nouvelle organisation de la direction de la rédaction du «Nouvelliste», du «Journal de Sierre» et de la «Gazette de Martigny».

Ancienne rédactrice en chef du «Matin», Sandra Jean a également été membre du conseil d’administration de Keystone-ATS, de juin 2015 à début 2018. (ats/nxp)

monchange.ch