Salons horlogers: pas de position dominante pour Palexpo

La Commission de la concurrence (Comco) n’interviendra pas dans l’organisation des salons horlogers. Elle renonce à ouvrir une procédure concernant le contrat d’exclusivité liant Palexpo à la Fondation de la haute horlogerie (FHH), détenue en partie par le groupe de luxe genevois Richemont. La Comco avait été interpellée en septembre dernier par Swiss Creative Lab (SCL), société organisatrice du salon Imagination, qui déplorait de ne pas pouvoir louer des surfaces dans la halle d’exposition genevoise.

Ce contrat d’exclusivité, en vigueur depuis 1991, stipule que Palexpo ne peut accueillir d’autres salons horlogers que Watches & Wonders – organisé par la FHH – quelle que soit la période de l’année. Swiss Creative Lab dénonçait une «entrave à la libre concurrence» et accusait Richemont d’abuser «d’une clause contractuelle» pour l’empêcher de lancer son propre événement envisagé dans un premier temps en février 2021 à Palexpo.

monchange.ch