Richemont lance une marque d’entrée de gamme

Ses montres pourront tourner grâce à des mouvements japonais et seront assemblées aux Pays-Bas. Rien qu’avec ces deux informations, on comprend déjà que Baume, nouvelle marque horlogère du groupe de luxe Richemont, ne fera rien comme ses cousines Vacheron Constantin, Piaget ou encore Cartier.

Lire aussi: Baume & Mercier lance son propre calibre

La nouvelle est parue mardi en fin de journée. Richemont a annoncé la création de cette sous-marque dont les prix oscilleront entre 500 et 1000 francs. Ses modèles seront «respectueux de l’environnement et créés à partir de matériaux durables, recyclés et revalorisés», affirme le communiqué de presse.

Montres engagées

Baume s’engage ainsi à n’utiliser ni métaux, ni pierres précieuses, ni encore de matériel animal – du PET recyclé est employé pour fabriquer les bracelets plutôt que le cuir, par exemple. «Et quand nous faisons des montres, tous les matériaux non utilisés sont recyclés», assure l’entreprise sur son site internet.

Deux collections sont lancées, Iconic (mouvements mécaniques Miyota, du groupe japonais Citizen) et Custom Timepieces (mouvements quartz Ronda ou Miyota). Pour la seconde, comme son nom l’indique, le client pourra personnaliser sa montre sur le site internet de l’entreprise. «Il existe plus de 2000 variantes», vante la marque dans son communiqué.

«Lorsque les clients trouvent un produit qui leur correspond, ils sont fidèles, soutient Marie Chassot, responsable de Baume. Ce comportement, associé à notre production à la demande, réduit le gaspillage et la création d’un stock obsolète.»

«Autre approche» que Baume & Mercier

Comme son nom l’indique, Baume est une référence à Baume & Mercier, la seule marque de Richemont présente sur le segment «1500-2500 francs». Néanmoins, Baume possède sa propre équipe et ses propres dessinateurs. «Nous trouvons nos racines, notre histoire et notre héritage chez Baume & Mercier, notre compagnie mère, mais nous avons une autre approche de l’horlogerie», affirme la marque sur son site internet.

monchange.ch