Revenus et bénéfice net en baisse pour Raiffeisen

Raiffeisen affiche une rentabilité en baisse à l’issue du premier semestre 2019. Alors que ses revenus se sont tassés, le 3e groupe bancaire helvétique a vu son bénéfice net chuter en l’espace d’un an de 14,7% à 355 millions de francs, conséquence notamment d’un correctif de valeur sur les participations.

Outre cette correction de valeur se montant à 38 millions de francs, Raiffeisen a également subi l’impact d’un premier amortissement ordinaire de 26 millions passé au titre du nouveau système bancaire, explique mercredi l’établissement sis à St-Gall. Le résultat opérationnel s’est quant à lui inscrit à 446 millions, soit une contraction de 13,7%.

Exercice tumultueux

Sans considérer la performance de la banque privée Notenstein La Roche, cédée l’an dernier à la banque zurichoise Vontobel dans le contexte d’un exercice tumultueux lié aux charges issues de l’ère Pierin Vincenz, ancien patron du groupe, Raiffeisen note que la performance opérationnelle se situe au niveau de celle présentée douze mois auparavant. Le résultat semestriel illustre la réorientation de l’établissement coopératif.

Considérés dans leur ensemble, les revenus se sont pour leur part hissés à 1,52 milliard de francs, un montant en baisse de 7,2%. Les charges d’exploitation ont dans le même temps aussi reculé, soit de 6,6% à 934 millions. Après les effets extraordinaires de 2018, le rapport coûts-revenus a retrouvé un niveau jugé normal de 61,5%, contre 64,9% six mois plus tôt.

Ralentissement continu

Evoquant ses perspectives, Raiffeisen table sur un ralentissement continu de la conjoncture mondiale durant le 2e semestre, reflet d’incertitudes géopolitiques persistantes. Alors que la Banque nationale suisse (BNS) devrait maintenir ses taux directeurs à leur niveau actuel, l’environnement des taux d’intérêt négatifs devrait persister ces prochains trimestres, avec comme corollaire une pression continue sur les marges.

Le groupe Raiffeisen entend continuer d’accorder ces prochains moins la priorité à la réorientation de ses activités. «Mon objectif pour ces prochains mois sera de rendre Raiffeisen Suisse encore plus performante et plus efficace,» a expliqué le directeur général Heinz Huber, cité dans le communiqué. (ats/nxp)

monchange.ch