Rapport 2020: Le nouveau patron d’UBS a touché 4,2 millions de francs

Le Néerlandais Ralph Hamers, entré en fonction en novembre à la tête de la banque aux trois clefs, a perçu une rémunération fixe de 1,2 million de francs et 3,0 millions de bonus au titre de 2020.

En l’espace de deux mois, Ralph Hamers a vu son salaire pratiquement doublé par rapport à 2019, au moment où il dirigeait ING.

En l’espace de deux mois, Ralph Hamers a vu son salaire pratiquement doublé par rapport à 2019, au moment où il dirigeait ING.

Keystone/Walter Bieri

Le nouveau directeur général d’UBS, Ralph Hamers, a perçu une rémunération totale de 4,2 millions de francs au titre de 2020, selon les indications du rapport annuel diffusé vendredi. Le Néerlandais est entré en fonction en novembre.

En l’espace de deux mois, Ralph Hamers a vu son salaire pratiquement doublé par rapport à 2019, au moment où il dirigeait ING. Le responsable avait touché quelque 2,0 millions d’euros (2,2 millions de francs au cours actuel) pour une année entière à la tête du géant bancaire néerlandais. ING n’a pas encore publié son rapport 2020.

Le nouveau patron d’UBS a perçu une rémunération fixe de 1,2 million de francs et 3,0 millions de bonus. L’ensemble des salaires de la direction générale de la grande banque a atteint 115,9 millions de francs, un montant augmenté de 13,5% en comparaison aux 102,1 millions de l’exercice précédent.

Plus de 13 millions pour Sergio Ermotti

La différence s’explique notamment par la rémunération de l’ex-patron Sergio Ermotti, qui a atteint 13,3 millions de francs, dont 2,8 millions de rémunération fixe et 10,5 millions de bonus. En 2019, le Tessinois avait gagné 12,5 millions pour douze mois à la tête d’UBS.

Le président Axel Weber a touché des jetons de présence pour 5,2 millions de francs, un montant stable sur un an. La rémunération du conseil d’administration dans son ensemble s’est élevée à 11,8 millions, moins que les 12,5 millions de 2019.

ATS


monchange.ch