Propulsion électrique: Le fabricant de poids lourds Nikola a été décapité

Le constructeur de camions propulsés à l’hydrogène, qui n’a pour l’heure commercialisé aucun véhicule, a vu son fondateur, Trevor Milton, contraint de démissionner.

Nikola est accusé par une firme d’investissement de tromperie sur les avancées de sa technologie, ses partenariats et les performances de ses véhicules.

Nikola est accusé par une firme d’investissement de tromperie sur les avancées de sa technologie, ses partenariats et les performances de ses véhicules.

AFP

Des destins qui se croisent. On sait que Trevor Milton, fondateur du fabricant de camions électriques Nikola, est en farouche opposition avec Elon Musk, le patron du constructeur automobile Tesla, le champion de la batterie au lithium-ion. Une guerre d’ego et de gros sous. «Je ne regarde pas Musk et me fous de ce quil fait, à moins que ce soit pour nous concurrencer», assurait-il récemment dans «Les Echos», à propos des poursuites de 2 milliards de dollars lancées contre Tesla pour une histoire de plagiat de brevets de design de camions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

monchange.ch