Pourquoi la course aux écrans pliables fragiles et hors de prix fait rage

C’est un nouveau record pour un smartphone destiné au grand public. Lundi, le fabricant chinois Huawei n’a pas hésité à fixer le prix de son modèle Mate Xs à 2499 euros, soit plus de 2600 francs. Si ce prix semble extravagant, il s’inscrit dans la droite ligne des tarifs imposés pour les autres téléphones à écran pliable. Avec Huawei, Samsung et Motorola viennent de lancer coup sur coup des modèles futuristes à des prix extrêmement élevés. Ces tarifs semblent d’autant plus irrationnels que ces appareils concèdent encore d’énormes lacunes en termes de fiabilité. Mais rien ne semble freiner cette course d’apparence insensée entre les fabricants.

Cette course paraît d’autant plus étrange que le modèle Mate Xs dévoilé cette semaine par Huawei ressemble en tout point au modèle Mate X lancé en 2019. Certes, le processeur sera plus puissant, la batterie pourra être rechargée plus rapidement et il comptera désormais quatre caméras au lieu de trois. Mis à part cela, l’appareil, qui mesurera 6,6 pouces plié et 8 pouces déplié, ressemble à son prédécesseur – mais il coûtera l’équivalent de 250 francs de plus. Le Mate X n’avait été vendu qu’en Chine mais Huawei compte lancer ses appareils au niveau mondial en mars.

monchange.ch