«Pour que les coûts baissent, il faudra moins d'hôpitaux», selon Thomas Boyer

Dans sa main pendant l’entretien, Thomas Boyer tient fermement plusieurs feuilles A4, bardées de notes dactylographiées. Le nouveau directeur général du Groupe Mutuel s’est préparé à toutes les questions pièges auxquelles il pourrait avoir à répondre: cherté des primes, réserves des assureurs, rémunération des courtiers et coûts de la santé. Arrivé aux commandes de l’entreprise en août, après des années marquées par un effondrement du nombre d’assurés, ce diplômé en gestion d’entreprise livre sa vision de l’assurance de demain.

Lire aussi l’interview de Pius Zängerle de Curafutura: «Le tarif ambulatoire est totalement anachronique»

monchange.ch