Pour les Etats-Unis, la Suisse ne manipule plus sa devise

La nouvelle était dans l’air depuis le début de la semaine, elle est à moitié confirmée: la Suisse reste sous surveillance des Etats-Unis pour sa politique sur les marchés des changes. Elle continue de remplir les trois critères définis par Washington, conclut vendredi le Trésor américain dans son rapport analysant les politiques de change de ses 20 principaux partenaires. A savoir, un excédent de la balance courante dépassant 2% du PIB, un excédent commercial de plus de 20 milliards de dollars et des interventions sur sa monnaie supérieures à 2% du PIB sur un an.

A ce sujet: La Suisse devrait rester sur la liste noire de Washington

monchange.ch