Plus de bisbille au CA de Gategroup

Dans un communiqué diffusé lundi, le spécialiste de la restauration et des services de bord indique que le président du conseil d’administration, Andreas Schmid, ne sollicitera pas de nouveau mandat lors de l’assemblée générale de l’an prochain. Quant au conflit avec Gerard van Kesteren, il a pu être résolu au terme d’un dialogue «intense et constructif». L’organe de surveillance de Gategroup propose désormais la réélection de l’ensemble de ses membres lors de l’assemblée générale, Gerard van Kesteren inclus.

Ancien chef des finances du groupe de transport et de logistique schwyzois Kühne Nagel, Gerard van Kesteren représente les fonds spéculatifs des sociétés d’investissements RBR Capital Advisors, sise à Küsnacht (ZH) et Cologny Advisors, basée pour sa part à Londres. Formant un groupe d’actionnaires, elles contrôlent environ 11,3% de Gategroup.

Le conseil d’administration et Gerard van Kesteren s’affrontaient depuis plusieurs mois quant à la stratégie de l’entreprise, laquelle se trouve en phase de restructuration. Cité dans le communiqué, Andreas Schmid, loue la «grande compétence» du Néerlandais, saluant dans la foulée «son rôle critique et constructif».

Andreas Schmid critiqué

Le 10 mars dernier, alors que Gategroup dévoilait sa performance au titre de l’exercice 2015, clôturé sur une perte nette de 63,4 millions de francs, contre un bénéfice de 38,9 millions en 2014, les louanges envers Gerard van Kesteren n’étaient pourtant pas de mise. Le conseil d’administration avait refusé d’apporter son soutien à sa candidature pour un nouveau mandat d’administrateur lors de l’assemblée générale du 14 avril prochain.

Dans une lettre ouverte aux actionnaires de Gategroup publiée une semaine auparavant, RBR Capital Advisors et Cologny Advisors avaient eux réaffirmé leur volonté d’éjecter Andreas Schmid. Ils estimaient qu’Andreas Schmid, au vu de ses nombreux mandats, n’a pas le temps pour remplir ses obligations au sein de Gategroup.

Les deux gestionnaires de fonds soulignaient en particulier qu’il existe de nombreux conflits d’intérêts entre la fonction d’Andreas Schmid en tant que président de l’aéroport de Zurich et en tant que président du groupe zurichois. Les deux actionnaires minoritaires sont depuis longtemps insatisfaits de la marche des affaires chez Gategroup et réclament davantage d’influence.

Ils avaient trouvé un compromis avec le conseil d’administration il y a un an, en obtenant un deuxième représentant au sein de l’organe de surveillance. Depuis quelques semaines, le conflit s’était toutefois réamorcé, les deux actionnaires minoritaires proposant de nommer en tant que nouveaux administrateurs Nils Engel et Rudolph Bohli, le fondateur de RBR Capital Advisors ainsi que de réélire Gerard van Kesteren.

Poids excessif

Outre l’éviction de Andreas Schmid, RBR Capital Advisors et Cologny Advisors recommandaient également de déchoir Anthonie Stal et Remo Brunschweiler. Des initiatives que le conseil d’administration avait rejetées, considérant qu’elles auraient donné un poids excessif aux deux actionnaires minoritaires. (ats/nxp)

(Créé: 21.03.2016, 10h58)