Pas d'activités illégales, mais des manquements: Credit Suisse rend son examen du fiasco Archegos

Pas d’activités frauduleuses ou illégales. Pas de «mauvaise intention». Mais «une inefficacité dans la gestion des risques». C’est la conclusion de l’enquête menée par le cabinet Paul, Weiss, Rifkind, Wharton & Garrison à la demande de Credit Suisse sur le fiasco Archegos et publiée ce jeudi. L’implosion de ce hedge fund client de la banque, en mars dernier, lui a coûté 5 milliards de francs. 

Lire aussi: Credit Suisse, empêtré dans la faillite d’un hedge fund, chute de 14%

monchange.ch