Nouvelles perturbations à attendre en Suisse

Les craintes évoquées en début de semaine se sont confirmées. Comme le redoutaient les sociétés de transport (avion comme train), la colère syndicale française n’a pas seulement paralysée le transport dans l’Hexagone, mais également touché ses principaux voisins dont la Suisse.

De l’aviation…

Jeudi à 11h, vingt-cinq vols étaient annulés au départ de Cointrin et vingt-sept arrivées étaient biffées. Des vols à destination ou en provenance de Paris, Toulouse, Nantes ou encore Bordeaux. Le problème s’est répercuté sur des liaisons allant vers d’autres pays comme l’Espagne, l’Italie ou l’Angleterre, mais survolant l’espace aérien français. Faute de contrôleurs du ciel en grève, ces vols n’ont pu être assurés.

Pour la suite, la situation s’annonce similaire vendredi voir peut-être samedi. Pour avoir des informations, Genève renvoie toujours directement aux compagnies aériennes. «C’est le plus efficace», assurait dans nos pages Madeleine Van Holzen, directrice de la communication à l’aéroport de Genève. La plupart des compagnies ont ouvert des pages spéciales mises à jour régulièrement pour informer les voyageurs.

Au ferroviaire

Du côté des chemins de fer, les perturbations ont été également très forte. pour se tenir informer, les CFF renvoient à une page créée par TGV-Lyria sur laquelle cette dernière invite les voyageurs à reporter leur voyage. «Pendant toute la durée de la grève, l’information sur les trains du lendemain sera disponible tous les jours à 17h», indique la compagnie. Pour le moment, TGV-Lyria anticipe des perturbations durant tout le week-end, voir même au delà.

Des conseils de remboursement y sont également fournis. «Tout voyageur détenteur d’un billet valable sur un train circulant pendant la grève nationale, pourra procéder au remboursement de son billet sans frais dès maintenant et jusqu’au 11 décembre, quel que soit le tarif, y compris les tarifs non échangeables/non remboursables.»

Créé: 05.12.2019, 21h57

monchange.ch