Nicola Mendelsohn: «Facebook ne cache absolument rien»

Technologie

Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, était récemment de passage à Zurich. L’occasion de parler avec elle de diversité dans le monde de la tech, de santé, mais aussi des scandales qui ne cessent d’agiter le réseau social

C’est l’une des femmes les plus puissantes de la Silicon Valley. Mais c’est aussi une femme en sursis. Nicola Mendelsohn est vice-présidente de Facebook pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. En 2016, trois ans après ses débuts dans le groupe californien, on lui diagnostique un lymphome folliculaire, un cancer incurable. Elle l’annonce publiquement en février 2018 mais continue à travailler non-stop pour le réseau social.

Aujourd’hui âgée de 48 ans, la Britannique vient de lancer, fin novembre, une fondation destinée à lever des fonds pour combattre cette maladie. Le but est de récolter au moins 20 millions de dollars (autant en francs) en trois ans pour trouver d’ici à dix ans un traitement à une pathologie affectant des milliers de personnes sur la planète. Récemment de passage à Zurich, elle a répondu aux questions du Temps.

monchange.ch