New York: CS risque de payer 680 millions de dollars dans l’affaire des RMBS

Credit Suisse entend faire appel si un juge new yorkais condamne la banque dans le dossier des titres adossés à des hypothèques résidentielles (RMBS).

Credit Suisse redoute un revers devant la justice new yorkaise.

Credit Suisse redoute un revers devant la justice new yorkaise.

KEYSTONE

La banque Credit Suisse pourrait perdre plus d’un demi-milliard de dollars dans le litige new-yorkais dans lequel elle est embourbée depuis 2009 concernant des titres adossés à des hypothèques résidentielles (RMBS), désignés comme les responsables de la crise financière de 2008.

Credit Suisse et le rehausseur de crédit MBIA devront soumettre des estimations de dommages et intérêts concernant les tristement célèbres titres adossés à des hypothèques résidentielles (RMBS), pour lesquels ils sont tous les deux en litige à New York depuis 2009.

C’est le juge présidant cette affaire qui a signé l’ordonnance afférente lundi soir. «Cela pourrait entraîner un jugement contre Credit Suisse d’un montant de 680 millions de dollars», d’après un communiqué publié mardi par la grande banque.

Le groupe indique toutefois avoir «de solides motifs pour faire appel» et annonce qu’une mise au point de l’impact de cette affaire sur ses résultats du quatrième trimestre sera faite en «temps utile».

ATS/NXP


monchange.ch