Nestlé récolte les premiers fruits de sa transformation

Décevante, voire poussive. C’est ainsi que certains analystes financiers ont décrit jeudi la performance réalisée par Nestlé l’an dernier. A 3,5%, la croissance organique du géant vaudois de l’alimentation s’est inscrite «en deçà de nos attentes», a regretté Patrik Schwendimann, de la Banque cantonale de Zurich. Idem pour le chiffre d’affaires, en hausse de 1,2% sur un an à 92,57 milliards de francs. Et ni le bond du bénéfice net de près d’un quart à 12,6 milliards de francs, ni la hausse de 10% du dividende à 2,70 francs par action n’ont suffi à contenter les investisseurs: le titre a perdu 2,5% à l’ouverture de la bourse jeudi.

Lire aussi: Nestlé, les trois ans qui ont tout changé

monchange.ch