Nestlé instaure le congé parental, indépendant du genre

Moins d’un mois après Lidl (Suisse), Nestlé annonce elle aussi un gros effort au bénéfice de collaborateurs, devenant parents de nouveaux enfants. Les mesures prises par les deux entreprises se différencient toutefois complètement. Tandis que le détaillant, actif en Suisse depuis 2009, évoque une importante prolongation des «congés paternité et maternité, payés à 100%» (vingt jours pour les papas et dix-huit semaines pour les mamans), la multinationale veveysanne instaure «un congé parental de dix-huit ou quatre semaines, payé à 100% et sans distinction de genre».

Rappelons qu’en Suisse la loi n’impose toujours pas de congé paternité. Depuis le 1er juillet 2005, les salariées disposent en revanche d’un droit à un congé maternité de quatorze semaines, payé à 80%. Cheffe du personnel chez Nestlé (Suisse), ex-responsable de la diversité et de l’inclusion chez Nestlé (monde), Sonia Studer ne cache pas «une réelle fierté au nom du groupe», celui-ci atteignant une étape fondamentale pour faire de l’entreprise un lieu de travail encore plus inclusif et inspirant. Entretien.

En quoi consiste le congé parental sans distinction de genre de Nestlé et quelle est sa flexibilité?
Dès la mi-2020, Nestlé proposera en Suisse, lors de la naissance, l’adoption ou l’accueil d’un enfant d’une collaboratrice ou d’un collaborateur, un congé parental de dix-huit semaines, payé à 100%, au premier parent référent. Et de quatre semaines pour le second. Les premiers et deuxièmes parents référents se choisissent librement, indépendamment de leur genre respectif. Selon nos premières expériences avec ce dispositif, au sein de notre personnel, la mère reste encore souvent le premier parent référent.

Nestlé propose-t-il ce congé parental sans distinction de genre dans d’autres pays, dans d’autres régions du monde?
Cette nouvelle politique de soutien aux parents fixe de nouveaux standards minimums pour tous les pays où Nestlé est présente, sans limite maximale. Ceci signifie que, dans certains pays, le nouveau congé parental pourra même être plus long, selon les réglementations locales en vigueur.

La campagne de pub de Lidl sur ses propres congés maternité ou paternité, si présente actuellement dans les gares de chemins de fer suisses, a-t-elle inspiré la direction de Nestlé?
Nous avons certes suivi cette annonce. Dans notre cas, nous parlons de la mise en œuvre globale d’un congé parental plus étendu et indépendant du genre. Il sera valable pour l’ensemble des quelque 300’000 collaborateurs de Nestlé, employés sur tous ses sites dans le monde entier. Nous y avons travaillé depuis mars. En ce sens, je ne cache pas une réelle fierté, au nom du groupe et de tous mes collègues.

Au-delà des soucis d’équité, le dispositif ne servira-t-il pas en plus d’atout dans le recrutement?
Nous nous engageons en faveur d’un environnement de travail favorable à la vie de famille, depuis plusieurs années déjà. Cela peut prendre plusieurs formes, comme du télétravail, des horaires de travail flexibles et des collaborations avec des crèches locales qui permettent de concilier vie professionnelle et vie familiale. Accorder plus de choix et de flexibilité à nos collaborateurs nous rend certainement encore plus attractif comme employeur.

Créé: 04.12.2019, 09h28

monchange.ch