Migros continue de subir la force du franc

L’hémorragie continue pour Migros sur l’Arc lémanique. Les coopératives du distributeur à Genève et dans le canton de Vaud ont chacune fait état vendredi d’un chiffre d’affaires en baisse. Les recettes de Migros Vaud se sont repliées de 1,3% à 1,1 milliard de francs, et celles de Migros Genève de 2,3% à 1,1 milliard de francs également. Les ventes des deux coopératives diminuent depuis une dizaine d’années.

Du côté des effectifs, c’est même la chute. En 2009, Migros Vaud recensait 4069 employés et Migros Genève 3700. Ils sont désormais 3267 côté vaudois et 3041 au bout du lac. Soit respectivement 802 et 659 de moins. Les deux sociétés coopératives ont autrement dit biffé 1461 postes en une décennie, soit un recul de plus de 18%.

Dans le canton de Vaud, une «stratégie de densification»

La levée par la Banque nationale suisse d’un taux plancher du franc vis-à-vis de l’euro le 15 janvier 2015 a renforcé une tendance à la baisse qui existait déjà pour les coopératives. La force du franc (un euro s’échange actuellement pour 1,07 franc, contre 1,20 avant la fin du taux plancher) contribue au tourisme d’achat, surtout à Genève. «Le franc fort et le tourisme d’achat sont toujours très impactants», reconnaît une porte-parole de Migros Genève. La concurrence des ventes en ligne se fait également ressentir.

Lire aussi: Commander ses courses et ses repas sur la même plateforme

En 2019, Migros Vaud a investi dans deux magasins à La Sarraz et à Thierrens. Une boutique éphémère s’est implantée à la gare de Lausanne et, au Flon, un supermarché urbain a ouvert ses portes. Migros Vaud mise sur le «commerce de proximité» et poursuit une «stratégie de densification» avec l’ouverture prévue de quatre nouvelles succursales.

Livraison à domicile à Genève

Côté genevois, la cessation des activités du Brico-Loisirs de Chêne-Bourg, fin janvier, et la fermeture imprévue du magasin de Servette en octobre ont pesé sur les ventes. En 2019, Migros Genève a inauguré un M-Express à la gare de Lancy-Pont-Rouge, rénové son supermarché de Plan-les-Ouates et ses restaurants de Nyon-La Combe et de Plainpalais. Migros Genève a conclu des partenariats avec Smood, pour la livraison de produits Migros à domicile, et avec B-sharpe, un spécialiste du change en ligne. La coopérative précise avoir accru ses quantités de fruits et légumes bios proposés sans emballage.

Lire aussi: Comment la vente en ligne transforme nos rues

Le groupe Migros, qui a aussi publié ses chiffres 2019 ce vendredi, fait état de ventes en hausse de 0,7%, à 28,7 milliards de francs, porté notamment par ses activités dans le commerce en ligne et le discount. Le distributeur a franchi la barre du milliard de francs de ventes de produits bios.

Lire: Migros vend six filiales Interio à l’autrichien XXXLutz

monchange.ch