Michel Chavanne: «Il faudrait éviter toute communication compromettante entre collègues» 

Fixer une réunion. Commenter un dossier rendu. Partager la photo de ses enfants. Critiquer, peut-être, un collaborateur de l’entreprise. En cette période où beaucoup télétravaillent, les échanges entre collègues sont multiples et aux buts et intentions très variés. Quels droits ont les entreprises sur ces messages? Les employés doivent-ils s’en inquiéter? Les nouvelles messageries posent des questions encore non réglées, estime Michel Chavanne, avocat spécialiste en droit du travail.

Lire aussi: Elena Debbaut sur le télétravail: «Certains dirigeants sont toujours convaincus qu’il s’agit de vacances à la maison»

monchange.ch