Marché locatif pas si cher en Suisse

Les logements ont la réputation d’être chers en Suisse, pas seulement en propriété. Les loyers se sont envolés: de 28% depuis 2000. A titre de comparaison: l’indice suisse des prix à la consommation n’a augmenté que de 10%. Les quelque 60% de ménages suisses qui vivent en location ne le remarquent quasiment pas, à moins d’emménager dans un nouveau logement dont le loyer a connu une hausse disproportionnée.

Il faut aussi relativiser la hausse constante des coûts locatifs, car les salaires et les revenus des ménages augmentent d’année en année. Depuis 2000, les salaires nominaux ont progressé d’un quart, soit juste un peu moins que les loyers. L’IPC, qui représente la structure de consommation des ménages privés, atteste que les coûts locatifs ne dégénèrent pas. A l’heure actuelle, le loyer représente moins de 20% des dépenses de consommation, soit dans la moyenne des dernières décennies.

En comparaison européenne, les coûts locatifs en Suisse ne sont pas excessifs. Selon Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, en %, le coût du logement en Suisse est certes légèrement supérieur à la moyenne des revenus, mais uniquement quand les charges des propriétaires y sont ajoutées. Selon cette définition standard, le coût du logement est plus important au Danemark, en Allemagne et aux Pays-Bas. Ces trois pays sont ceux dont la part de locataires (40%-55%) se rapproche le plus de celle de la Suisse (61%).

Dans les autres pays européens, la propriété est nettement plus répandue et peu financée par hypothèques, de sorte que les frais de logement sont moindres selon la définition ci-dessus. En revanche, lorsque ne sont considérés que les coûts du logement des locataires, la Suisse ne s’en sort pas si mal. Les coûts locatifs s’élèvent à 25% du revenu disponible et à ce titre correspondent à la moyenne européenne. Les loyers suisses souvent réputés exorbitants ne le sont donc pas.

Il faut aussi savoir que l’UE régule et subventionne bien plus fortement le marché des logements que la Suisse. Selon Eurostat, 7% de la population suisse occupe des logements à loyer modéré (coopératives ou logements sociaux). Dans l’UE, ce chiffre s’élève à 11% et voire même au double de la Suisse en France ou en Autriche. (TDG)

monchange.ch