Mads Larsen: «Chez BAT, on sent un nouveau souffle»

Si la cigarette traditionnelle reste largement majoritaire, l’industrie du tabac vit une véritable révolution, s’enthousiasme Mads Larsen. Parmi les nouveaux produits nicotinés, le directeur général de British American Tobacco en Suisse croit beaucoup dans le potentiel du tabac à usage oral, une version modernisée du snus à la suédoise

Avant, il y avait les cigarettes. Des milliards de petits tubes de papier remplis de tabac qu’il fallait décliner sous différentes marques, selon leur goût, leur filtre et leur teneur en diverses substances. C’était simple, et un peu monothématique, si l’on en croit le discours de Mads Larsen.

Dans son bureau de l’avenue de Rhodanie, au sud de Lausanne, le directeur général de British American Tobacco (BAT) Suisse depuis 2017 se montre nettement plus enthousiaste à propos des multiples nouveaux secteurs d’activité dans lesquels les géants du tabac se sont désormais lancés. Aujourd’hui, il y a les «vapour», les «THP» ou encore les «modern oral». Des noms pour catégoriser les e-cigarettes, les sticks de tabac chauffés et le tabac à usage oral. Des produits «potentiellement à risques réduits», selon le langage, prudent, utilisé par le groupe britannique qui emploie quelque 350 personnes dans le pays, principalement à Lausanne et à Boncourt (JU).

monchange.ch