Lombard Odier ne gérera plus de clients privés aux USA

«Après finalisation, les actifs sous gestion des clients privés basés aux Etats-Unis devraient atteindre 5 milliards de francs», a indiqué le directeur général (CEO) Zeno Staub, lors d’une conférence téléphonique. Cette acquisition viendra compléter la croissance organique de la banque privée zurichoise dans cette partie du monde.

Vontobel prendra également en charge tout client privé résidant aux Etats-Unis disposant d’un mandat de courtage auprès de Lombard Odier qui souhaiterait, dans le cadre de cette transaction, le convertir en un mandat de gestion discrétionnaire ou de conseil.

La banque privée genevoise gère à ce jour près de 600 millions de francs pour les clients privés résidant aux Etats-Unis. Les mandats de courtage, pilotés depuis une filiale à Montréal, représentent quant à eux un volume de 600 millions. A fin juin, Lombard Odier affichait une masse sous gestion totale de 274 milliards de francs, dont 167 milliards pour la gestion privée.

Dans le cadre de cette transaction, deux chargés de clientèle basés dans la Belle Province vont rejoindre le groupe zurichois à New York.

La cession intervient au terme d’examen stratégique mené au sein de Lombard Odier. «L’Amérique du Nord n’a jamais été un marché prioritaire», a expliqué l’associé-gérant Frédéric Rochat. Le groupe bancaire s’est déjà retiré d’un autre marché récemment en cédant à KBL ses activités de gestion de fortune privée aux Pays-Bas.

Positionnement pas idéal

Le positionnement de la banque dans cette région ne s’avérait pas idéal, selon le dirigeant. Lombard Odier servait des clients étasuniens depuis sa filiale québécoise, aucunement impliquée sur le marché canadien. Le groupe genevois rencontrait également un problème de masse critique dans ce segment particulier.

«Le partenariat s’est avéré comme la meilleure solution, aussi bien pour nos clients que pour nos conseillers» a tranché M. Rochat. Pour Zeno Staub, une grande partie des clients de Lombard Odier va bel et bien passer chez Vontobel.

En vertu d’un accord signé entre les deux partenaires, Lombard Odier aiguillera désormais ses éventuels futurs clients privés domiciliés aux Etats-Unis vers Vontobel, si ceux-ci recherchent un gestionnaire de fortune suisse enregistré auprès du régulateur américain (SEC).

«Avec l’acquisition de l’activité de gestion discrétionnaire et d’advisory de Lombard Odier pour ses clients résidents aux Etats-Unis, nous allons soutenir notre croissance organique dans cette région», affirme Georg Schubiger, responsable de Vontobel Wealth Management, cité dans le communiqué.

Les analystes réservent un bon accueil à la transaction, mais soulignent la taille modeste des apports pour Vontobel. Baader Helvea affirme que l’accord profite aux deux parties. La banque zurichoise a pu acquérir de nouveaux actifs à un prix probablement très bon. Le risque lié à cette clientèle est faible.

Le titre Vontobel était toutefois sanctionné par les investisseurs. Vers la mi-journée, la nominative perdait 1,9% à 62,25 francs, dans un SPI en hausse de 0,14%.
Pour la Banque cantonale de Zurich (ZKB), Vontobel apparaît comme un consolidateur très remuant, qui ne manque pas de développer ses activités dès qu’une bonne occasion se présente.

Vontobel Swiss Wealth Advisors est une filiale à 100% du groupe Vontobel (coté à la Bourse suisse) et enregistrée auprès de la SEC. La société dispose d’équipes de gestion à Genève, Zurich et New York.

Fondé en 1796, Lombard Odier compte 27 bureaux dans 23 pays et emploie 2450 personnes. (ats/nxp)

monchange.ch