LGT a quadruplé de taille en Suisse en dix ans

LGT a enregistré un afflux net de fonds de 5,8 milliards de francs au cours du premier semestre, selon des résultats communiqués jeudi. Le groupe bancaire en mains de la famille princière de Liechtenstein (3500 collaborateurs répartis sur 22 sites internationaux) a dégagé un bénéfice net de 155,6 millions de francs entre janvier et juin (-11% sur un an), pour une masse sous gestion de 215 milliards de francs à fin juin (+8% par rapport à fin 2018). De ce total, un peu moins de 40 milliards de francs d’actifs sont gérés en Suisse, où LGT a connu une forte croissance au cours de la dernière décennie.

Actif dans la gestion de fortune et l’asset management, le groupe LGT ne fournit pas de détails sur l’activité semestrielle de ces différentes entités. Les derniers chiffres disponibles pour la Suisse font état d’une masse sous gestion de 37,8 milliards de francs fin 2018, (-2% sur un an), pour 557 collaborateurs (+50 sur un an). L’impact des variations de devises et du recul des marchés au dernier trimestre 2018 (-1,8 milliard) a été plus fort que les apports nets de fonds, qui ont atteint 1,1 milliard l’an dernier. En 2017, le «net new money» s’était élevé à 2 milliards de francs. En 2018, les avoirs gérés sous forme de mandats discrétionnaires ont représenté 10 milliards de francs.

monchange.ch