Les tweets de Trump influencent les marchés

Les tweets de Donald Trump ont-ils un impact sur les marchés financiers ? Les analystes de la banque américaine JPMorgan Chase pensent que oui et ont créé un indice pour le mesurer. Avec une pointe d’ironie, ils l’ont baptisé «Volfefe Index», allusion apparente au mot inexistant «covfefe» utilisé par le président américain dans un tweet devenu célèbre en 2017, qu’ils ont combiné au terme «volatilité».

Des milliers de tweets

L’indice vise de fait à analyser l’influence des messages du locataire de la Maison Blanche, suivi par plus de 64 millions d’abonnés sur Twitter, sur la volatilité du marché de la dette.
«Le président a produit plus de 10’000 tweets depuis son arrivée au pouvoir, à un rythme qui s’est accéléré ces derniers mois», expliquent les analystes dans un rapport.

Or ces messages concernent de plus en plus des sujets sensibles pour les acteurs des marchés financiers comme le commerce et la politique monétaire: il n’est pas rare que Donald Trump choisisse de révéler sur le réseau social des revirements majeurs dans les négociations entre Washington et Pékin, ou s’y attaque vertement au président de la banque centrale américaine.

Effet sur les cours

«Nous avons trouvé de solides preuves démontrant que ces tweets faisaient de plus en plus bouger les taux de la dette américaine sur le marché, juste après leur publication», affirment les analystes. Sur les 4’000 tweets publiés en 2018 et 2019 par le président lors des horaires de marché, ils en ont identifié 146 ayant eu un réel effet sur les cours.
Certains mots clés ont tendance à déclencher des réactions plus significatives comme «Chine», «milliards», «produits» ou encore «dollars», ainsi que les mots associés à l’enquête sur la Russie de l’ex-procureur spécial Robert Mueller.

Créer un indice sur le sujet est un exercice «par nature assez approximatif», reconnaissent ses créateurs. «Mais il apporte malgré tout un éclairage sur la façon dont les remarques sans filtre du président contribuent à l’incertitude des marchés.» Si le «Volfefe Index» est concentré sur le marché de la dette, il pourrait être facilement transféré aux marchés des actions ou des devises, indiquent-ils par ailleurs. (afp/nxp)

monchange.ch