Les juridictions du travail sont-elles menacées?

Il y a plus d’un siècle, de nombreux cantons ont institué des juridictions spécialisées dans le règlement des conflits individuels de travail. Ces juridictions se composent en tout ou partie de juges dits laïcs, c’est-à-dire recrutés non pas parmi des juristes ou des magistrats de carrière, mais parmi des personnes issues du monde du travail, soit des employeurs ou des employés proposés par les organisations syndicales et patronales.

A l’origine, ces juridictions spéciales visaient à renforcer la confiance des travailleurs envers la justice, qui était considérée comme gérée par les bourgeois. Aujourd’hui, dix cantons possèdent des tribunaux du travail, dont les cantons romands (Vaud, Valais, Genève, Jura, Fribourg). Ces tribunaux ont été abolis à Saint-Gall, à Neuchâtel et à Soleure. Il a été question, à Zurich et à Lucerne, de les abandonner, mais sans suite.

monchange.ch