Les ETF actions victimes de l’aversion au risque

Durant le mois d’août, les investisseurs ont retiré 27,6 milliards d’euros (30,2 milliards de francs) des produits de gestion passive sur les actions. Les ETF obligataires, eux, ont attiré près de 17 milliards d’euros

La gestion passive donne le pouls du marché, et la tendance est à la recherche de sécurité. En août, les ETF ont enregistré des sorties nettes de capital de -6,7 milliards d’euros à travers le monde. Le reflux s’est élevé à 27,6 milliards d’euros sur les ETF actions, dont près de la moitié concernent les titres exposés aux marchés émergents, selon un rapport d’Amundi publié lundi. Les expositions sectorielles et les stratégies Smart Beta ont également perdu des actifs, à hauteur d’environ 5 milliards d’euros. Seuls les produits adossés aux actions japonaises sont restés en territoire positif le mois dernier, avec plus de 3,5 milliards d’euros de flux positifs. Les ETF sont des produits de gestion passive qui répliquent des indices.

Lire aussi: Les ETF, cause du prochain krach?

monchange.ch