Les Etats-Unis bloquent l’élection à l’OMC

Les Etats-Unis ne veulent pas de Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). A l’issue de six mois de consultations, elle aurait obtenu le plus large soutien des 165 membres, mais Dennis Shea, ambassadeur américain auprès de l’organisation, a fait savoir mercredi que son pays y opposait son veto. L’administration Trump a en effet fait comprendre ces dernières semaines qu’elle soutenait la candidature de l’autre finaliste, la ministre sud-coréenne du Commerce, Yoo Myung-hee. A l’OMC, où toutes les décisions sont prises à l’unanimité, la posture américaine plonge l’institution dans une incertitude totale. A Washington, plusieurs sénateurs américains républicains sont allés ces derniers mois jusqu’à demander que les Etats-Unis quittent cette organisation sise à Genève.

Lire aussi: Election à l’OMC: un blocage n’est pas exclu

monchange.ch