Les diamants de LakeDiamond seront-ils éternels?

L’échec de la levée de fonds organisée par LakeDiamond rappelle l’extrême fragilité d’une jeune pousse durant sa phase de démarrage. Les statistiques précises font défaut. Toutefois, les experts estiment qu’en tout cas une start-up suisse sur deux ne survit pas à la fameuse vallée de la mort, cette longue traversée du désert qu’une jeune pousse doit surmonter avant d’atteindre la rentabilité.

Principale cause de mortalité: l’absence de marché ou d’argent

L’absence de marché représente la principale cause de décès avancée par la plateforme d’intelligence économique CB Insights. Elle explique l’échec de ce type de société dans 42% des cas. Arrive ensuite le manque d’argent frais qui signe l’arrêt de mort de trois start-up sur dix. Celui-ci a vraisemblablement joué un rôle dans les déboires de la société vaudoise qui n’a pas réussi à séduire investisseurs et clients potentiels via l’émission de jetons numériques.

monchange.ch