LEM supprime 21 postes à Genève

L’industrie suisse, ou plus particulièrement romande, ressent un sérieux coup de blues en ce début d’année 2020. Le spécialiste des composants électroniques LEM annonce jeudi la suppression de 21 postes au bout du Léman. Ce grand complice de nombreux constructeurs automobiles confirme néanmoins l’inauguration d’un nouveau siège mondial à Meyrin, d’ici à l’an prochain.

LEM, employeur de 1500 collaborateurs dans le monde, annonce en outre un nouveau site de production en Malaisie, en dépit d’un intérêt connu pour le marché chinois comme relais de croissance. Rappelons quoi qu’il en soit que le crucial segment «automobile» de l’entreprise a subi une baisse de plus d’un quart de son chiffre d’affaires dans les technologies conventionnelles, au cours de l’exercice écoulé. Et l’essor de voitures «écolos» à travers le monde n’a pas permis de compenser cette érosion des ventes.

L’automne dernier, la banque zurichoise Vontobel a abaissé son objectif de cours pour LEM à 1280 francs, contre 1330 francs précédemment.

Créé: 23.01.2020, 08h19

monchange.ch