Le vaccin dope les échanges commerciaux suisses

Les statistiques se suivent, les records s’enchaînent. Cette fois, les exportations helvétiques ont franchi le seuil historique de 60 milliards de francs au deuxième trimestre, une première, souligne mardi l’Administration fédérale des douanes (AFD) dans un communiqué. Avec une progression de 3,2% par rapport au trimestre précédent (+1% corrigé de l’inflation), elles affichent la quatrième hausse consécutive depuis la chute enregistrée au début de la pandémie de Covid-19, et se situent désormais au-dessus de leur niveau d’avant-crise. Les importations, qui reflètent la demande intérieure, ne sont pas en reste, affichant une hausse de 3,8%. La balance commerciale a, elle, bouclé sur un excédent de 11,5 milliards de francs sur la période, un montant jamais atteint auparavant.

«Il y a sans aucun doute un effet de rattrapage post-covid», note Bill Papadakis, stratège en investissement à la banque Lombard Odier. A son origine, une demande refoulée pendant la période de restrictions qui peut désormais être satisfaite, ainsi que les mesures de relance politique prises en réponse à l’effondrement de l’an dernier. «La levée des restrictions dans de nombreux pays a renforcé le moral du consommateur», abonde Tiziana Hunziker, économiste chez Credit Suisse. Ces facteurs continuent de faire augmenter les volumes du commerce, «pas seulement en Suisse, aussi au niveau mondial», souligne Bill Papadakis.

monchange.ch