Le groupe russe Rusal annonce le déclin de ses résultats au 4e trimestre

Le géant russe de l’aluminium Rusal a annoncé mercredi un déclin de ses résultats au quatrième trimestre 2015 sous l’effet de la chute des cours, mais s’est dit confiant quant à la reprise de la demande en 2016.

Le cours de l’aluminium est tombé fin 2015 à des plus bas pluri-annuels. L’offre a dépassé la demande de 300.000 tonnes, alimentée par la production chinoise, selon l’agence financière Bloomberg News.

Lire aussi: La chute de l’aluminium secoue le géant Rusal

Le groupe coté à Hong Kong a vu son chiffre d’affaires annuel reculer de 7,2% sur un an, à 8,68 milliards de dollars, tandis qu’il subissait au quatrième trimestre une perte nette de 267 millions de dollars.

Rusal reste confiant

La Chambre de commerce de l’Union européenne (UE) vient d’avertir que les colossales surcapacités de production industrielles chinoises déstabilisaient l’économie mondiale. Les aciéristes chinois produisent désormais davantage que les quatre autres principaux pays producteurs réunis (Japon, Inde, Etats-Unis, Russie).

Mais Rusal, dont le siège est à Moscou, espère que l’appétit pour l’aluminium va continuer d’augmenter.

Lire aussi: Des géants miniers au pied du mur

«Rusal s’attend à ce que la demande globale d’aluminium augmente de 5,7% en 2016 sous l’effet d’une forte demande en Amérique du Nord, en Europe et en Asie», a déclaré le groupe dans un communiqué à la Bourse de Hong Kong.

«La croissance chinoise devrait continuer à être forte», a-t-il ajouté.

Malgré la chute des cours, Rusal a dégagé un bénéfice annuel de 558 millions de dollars, contre une perte de 91 millions de dollars en 2014, grâce à un resserrement des dépenses.

La production annuelle d’aluminium s’est montrée étale, en hausse de 1,2% seulement, à 3,65 millions de tonnes, d’après l’agence Bloomberg.

Rusal avait annoncé le mois dernier envisager de baisser encore sa production pour soutenir les cours. L’action Rusal perdait 6,1%, à 2,63 dollars hongkongais (0,30 euro), à la Bourse de l’ancienne colonie britannique.

Le chinois Hongqiao a dépassé Rusal en tête du classement des producteurs mondiaux d’aluminium au premier semestre 2015.