Le fondateur de la banque Heritage lâche le gouvernail

La banque Heritage a annoncé mardi l’abandon par son fondateur, Carlos Esteve, des fonctions de directeur général. Celui qui a créé l’établissement en 1986 à Genève se retranche au sein du conseil d’administration, laissant la conduite de l’établissement à son frère cadet, Marcos.

Installée dans l’ancienne manufacture cigarettière de Chêne-Bourg – dont elle n’est plus propriétaire – la banque Heritage est depuis deux ans dans le collimateur des autorités fédérales. Contacté hier, Marcos Esteve assure que «cette succession [à la tête de la banque] a été planifiée il y a plus d’un an» et n’a «aucun lien avec cette procédure dirigée à l’encontre de la banque», ni lui ni son frère aîné n’étant visés.

Comme l’a récemment révélé La Cité, il est reproché à la banque Heritage de n’avoir pas sonné l’alerte lors de l’éclatement du scandale de corruption Petrobras au Brésil. Et ce, alors qu’un personnage clef de cette affaire tentaculaire y disposait d’un compte ouvert par le biais d’une société écran. Ces manquements ont fait l’objet d’un rapport accablant de la FINMA en 2016, suivi d’une procédure ouverte par le Département fédéral des finances. La décision du Tribunal pénal fédéral de Bellinzone sur l’affaire est toujours attendue.

(TDG)

monchange.ch
Send money abroad