Le bien-être apporté par Facebook dépasse 100 dollars par mois

En novembre, des chercheurs ont désactivé 2844 comptes Facebook. Cette expérience, la plus grande du genre, a permis d’évaluer la valeur que les utilisateurs accordent au réseau social

Tout a été dit sur Facebook, en bien et en mal. Mais le réseau social est-il vraiment une source de bien-être? Une étude a cherché à le savoir. Des chercheurs américains ont, à cette fin, réalisé la plus grande expérience de désactivation du site, lors des élections de novembre dernier. Les résultats ont été publiés en janvier dans l’étude «The Welfare Effects of Social Media» (NBER, Working Paper 25 514).

Facebook améliore la vie de l’individu

L’expérience porte sur 2844 personnes dont le profil est présenté comme «relativement jeune, qualifié et plus à gauche que la moyenne des utilisateurs». Elle analyse l’impact de Facebook sur la satisfaction individuelle, sur le besoin de s’informer et sur la participation à la vie politique.

monchange.ch