Le bénéfice de Microsoft a baissé de 25%

Le groupe informatique américain Microsoft a enregistré des résultats moins bons que prévu pour le troisième trimestre de son exercice décalé, où son bénéfice net a reculé de 25% à 3,8 milliards de dollars, selon des chiffres publiés jeudi.

Entre début janvier et fin mars, le bénéfice ajusté par action, qui sert de référence à Wall Street, a atteint seulement 62 cents quand les analystes espéraient en moyenne 64 cents.

Le chiffre d’affaires a reculé pour sa part de près de 6% à 20,5 milliards de dollars.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, l’action Microsoft perdait plus de 3% vers 21H00 GMT.

Parmi les éléments ayant plombé ses bénéfices, le groupe indique avoir effectué un rattrapage dans ses comptes ce trimestre afin de couvrir une hausse anticipée de son taux d’imposition annuel. Il explique cette augmentation par un changement dans la répartition régionale de ses revenus, ainsi que dans la part respective des recettes tirées des licences pour ses logiciels ou de ses services en ligne (cloud).

Alors que les ventes mondiales de PC ont encore nettement reculé au premier trimestre, Microsoft assure avoir enregistré des performances moins mauvaises que celles du marché. Cela ne l’empêche pas de faire état d’un recul de 2% à taux de change constants des revenus tirés des licences Windows vendues à des fabricants d’ordinateurs.

Le directeur général, Satya Nadella, assure malgré tout voir «de l’élan parmi les services de cloud de Microsoft et avec Windows 10».

La dernière version de Windows, sortie l’été dernier, revendique plus de 270 millions d’activations en huit mois, soit le rythme d’adoption le plus rapide jamais enregistré parmi toutes les versions du système d’exploitation mises sur le marché au fil des années.

La division de «cloud intelligent», qui réunit les produits et services professionnels à destination des entreprises et dont Satya Nadella a fait une de ses priorités, affiche pour sa part des revenus en hausse de 3% à 6,1 milliards de dollars.


  • Microsoft et Uber se battent pour leurs données
  • Microsoft et Apple investissent en Europe
  • «Microsoft résiste au déclin du PC»